Programme de réemploi :

L’humanité produit une quantité impressionnante de déchets, les programmes de recyclages sont insuffisants pour répondre à cet enjeux écologique et économique.

Il est nécessaire de développer le TRI, le recyclage avec les techniques actuelles, mais également d’encourager l’innovation pour augmenter le taux de recyclage, réduire le recours aux matières premières. Cette notion est très importante, car la variabilité et la volatilité du prix des matières premières ont des conséquences économiques très importantes avec un risque de pénurie à court et moyen terme. Le recyclage peut-être une solution pour réduire les approvisionnements en matière première.

Il est nécessaire de renforcer la collecte sélective de déchets secs (papiers, cartons, plastiques) et autres produits recyclables. Le recyclage de tous les emballages en plastique (bouteilles, PET, emballage, verres, assiettes et couvert, etc…..) pourrait nous permettre de réduire notre consommation de pétrole (le plastique est produit à partir du pétrole), de créer des emplois et de protéger notre environnement. Il est possible même de produire des vêtements à partir de matière plastique recyclé (10 bouteilles). Avec du plastique recyclé, les industriels peuvent fabriquer beaucoup de produits différents.Les berlingots de carton et les Cartons sont transformer en planches pour meubles, en mur (remplacent le Placoplatre et plus isolant). « Chaque tonne de carton recyclée permet d’économiser deux tonnes de bois »

 

Recyclerie

L’association GREEN FORCE souhaite participer au développement du REEMPLOI,en créant et administrant une recyclerie, dont l’objectif premier est de donner une seconde vie pour tous produits (meubles, équipements informatiques, électroniques, ménagers et électroménagers).

Les produits, issue de la collecte de recyclage, seraient proposer dans un magasin physique où un catalogue virtuel. les Produits pouvant être vendu en l’état, rénové, transformé où valorisé.

 

 

liste des ressourceries disponible actuellement

recyclodrome

 

 

Programme de recyclage :

 

L’association souhaite apporter sa contribution au développement du recyclage, tant en France et en Europe, qu’en Afrique et particulièrement en Côte d’Ivoire.

Il est nécessaire de développer un programme novateur de recyclage dans l’ensemble des composantes de nos déchets, qui représente des millions de tonnes, qui pourrait être récupéré, traité, valorisé et créateur d’emplois. « Nos poubelles risquent de nous étonner … Comment leur contenu peut-il avoir une influence sur nos impôts, nos emplois, notre santé ou notre environnement ? » Il y a de l’or dans nos poubelles et des matières premières réutilisables à volonté. »

La Côte d’ivoire a interdit les sacs plastiques et la France la suivit, mais cette décision est insuffisante pour préserver notre environnement.

Le verre recyclé participe à la lutte contre le Cancer, le papier a la protection des forêts, le plastique a l’économie du pétrole, le compost a protégé nos champs et réduire l’utilisation de produits chimiques, de sables (800.000 tonnes) et d’énergie.

Nous pourrions imaginer un programme équivalent avec le recyclage des canettes (emballages de boissons) qui représente environ 5 % de nos déchets. 20 millions de canettes récupérées et valorisées représentent environ 32 tonnes d’aluminium et 612 tonnes de fer. Matériaux réutilisable. « Avec 670 canettes, on fabrique un VTT et pour fabriquer une Clio, il faut 190.000 boîtes de petits poids »

Le recyclage de tous les emballages en plastique (bouteilles, PET, emballage, verres, assiettes et couvert, etc…..) pourrait nous permettre de réduire notre consommation de pétrole (le plastique est produit à partir du pétrole), de créer des emplois et de protéger notre environnement. Il est possible même de produire des vêtements à partir de matière plastique recyclé (10 bouteilles). Avec du plastique recyclé, les industriels peuvent fabriquer beaucoup de produits différents.

Les berlingots de carton et les Cartons sont transformer en planches pour meubles, en mur (remplacent le placoplatre et plus isolant). « Chaque tonne de carton recyclée permet d’économiser deux tonnes de bois »

 

 

Nous prendrons l’exemple de la société « Elise » et des informations de son site, cette société d’insertion recycle du papier :
« La valorisation de ce papier par ELISE présente un double intérêt :
– Elle contribue à réduire les nuisances des décharges et les rejets dans l’atmosphère dus à l’incinération.
– Elle permet de limiter la consommation de ressources :
il faut en effet 7 fois moins d’énergie et 20 fois moins d’eau pour produire de la pâte à papier à partir des vieux papiers qu’en utilisant du bois.
Produire 1 tonne de papier recyclé est écologique, cela permet l’économie :
– de matières premières : 17 arbres
– de ressources naturelles : 20 000 litres d’eau (20 m3)
– d’énergie, nécessaire à la fabrication
– de volume : 3 m3 de décharge publique
Recycler le papier est économique :
– coûts de recyclage semblables à ceux de fabrication
– évite de payer les coûts de destruction
20 Tonnes de papier collectées par mois, c’est un nouvel emploi !
Cette société propose une gamme de 10 papiers différents, je souhaiterais d’ailleurs que la Présidence et les Administrations donnent l’exemple en recyclant le papier et achète du papier recyclé.

La consommation française représente 11,0 millions de tonnes en 2001, soit 3,4% de la consommation mondiale. La consommation des papiers et cartons évolue en fonction des cycles de la conjoncture économique. » Ce qui veut dire que 240 t par an permette de financer un emploi ; cette filliaire pourrait permettre la création de plus de 45.000 emplois !, l’économie de 11 millions d’arbres, 220 millions de m3 d’eau, soit 220 milliards de litre d’eau, sans parler des économies d’énergie. Que dire de plus.

 

—-
1) En 1992, lors de l’élaboration et du vote de la loi sur l’élimination des déchets qui obliger que 10 après, toutes les décharges – dont celle d’Entressem près de Marseille – soit fermées ; le marché du recyclage qui était à ces débuts représentés déjà plus de 26.000 emplois, plus de 2 milliards d’euros de chiffre d’affaire.
2) accents s’octobre 2004, n°150 sur la gestion des déchets
3) composition moyenne de nos déchets : 29% en matières organiques (incinération ou compostage) ainsi que 15% en divers (incinération) ; en ce qui concerne la partie recyclable, nous trouvons 28% de papiers, cartons et textiles, 13% de verre, 11% de plastiques (produit à base de pétrole) et 4% de métaux.
www.elise.com.fr